Soyez tous les bienvenus sur le site de cette paroisse en marche !…

PP 2013 FM

ENSEMBLE EN CHEMIN DANS LA JOIE DE L’EVANGILE

Chers Amis,

Selon Saint Irénée, migrant d’Asie Mineure, une paroisse (par-oikia) est une “maison en chemin”, ou un “séjour en terre étrangère”. C’est un peuple en mouvement, conscient de ne pas s’appartenir: les Juifs célèbrent chaque année cette dépendance du Seigneur lors de la Fête de Sukkot : ils séjournent alors pendant une semaine hors de leur maison sous des tentes. C’est une manière concrète de vivre la réalité de la précarité et de la transhumance. La Présence du Seigneur (Chekhina) les accompagnait en se manifestant particulièrement sous la Tente de la rencontre. S. Jean va jusqu’à affirmer que le Verbe aussi a voulu planter parmi nous sa tente. (du grec, cf. Jn 1,14) Une paroisse n’est autre qu’un lieu où se regroupent des migrants autour de la présence de leur Seigneur par bouts de chemin variables. Au fond, le nouveau curé d’Ars l’exprimait à sa manière au petit berger : « tu m’as montré le chemin d’Ars. Je te montrerai le chemin du Ciel. »

Avec qui cheminons-nous en paroisse ? Avec le Seigneur vivant, avec des amis du Christ et avec les gens de notre temps afin de les aimer ; tout en comptant avec les personnes qui y sont passées… Il va sans dire que ces passages dans la vie de nos villages nous importent au plus haut point ; notre foi nous porte à y voir souvent une Pâques : ces passages comptent, avec ce que chacun a apporté, avec ce qu’il est toujours en Christ, même au-delà de la mort ; la paroisse est partie intégrante de ce grand peuple en marche, de la Maison de Dieu, de l’Eglise, de la communion que génèrent les saints dès cet ici-bas.

La paroisse d’Ars, dans son histoire, nous dévoile assez bien la réalité de ces mystérieux échanges, qui dépassent toutes les frontières territoriales et institutionnelles. Combien aujourd’hui dans le monde s’inspirent d’Ars et de ses protagonistes historiques, dont les villageois ! Je le constate souvent dans le cadre des rencontres des Congrès de la Miséricorde, de Colombie aux îles Samoa, de la Namibie à la Thaïlande : des paroisses s’inspirent aujourd’hui encore de la vie de S. Jean-Marie Vianney, de son lien avec Pauline Jaricot, avec les frères, Catherine Lassagne, le P. Chevrier…

A l’heure où le Pape François nous invite tous à cheminer ensemble, ne croyez-vous pas que le Seigneur veuille proposer en quelque sorte Ars comme une parabole ?

Dans ce cas et en cela, chers Amis de près et de loin, vous êtes profondément associés à notre cheminement avec le Christ, avec Jean-Marie Vianney qui nous offre toujours une telle transparence évangélique, qu’elle en est universelle et s’apparente à celle de Jésus. Puisse donc notre échange avec vous témoigner du Seigneur qui passe.

“On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien, ce que le SEIGNEUR exige de toi : rien d’autre que respecter le droit, aimer la fidélité et t’appliquer à marcher avec ton Dieu.” (Mic 8,6)

P. Patrice Chocholski, Curé d’Ars – Savigneux – Villeneuve et Recteur d’Ars

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s